13 % de non-vaccinés ?… Plutôt 24 % !

Le premier ministre François Legault a rappelé mardi sa « fierté » à l’effet que 87 % des Québécois aient reçu au moins une dose du vaccin contre la covid.

Le Québec est en effet l’un des endroits dans le monde avec le plus haut taux de vaccination.

Ce chiffre de 87% est cependant souvent repris dans les médias sans une nuance essentielle : il ne tient compte que des Québécois âgés de 12 ans et plus, soit ceux admissibles à se faire vacciner.

Lorsqu’on tient compte de l’ensemble de la population, la proportion de Québécois ayant reçu au moins une dose descend à 76 %.

Là-dessus, 6 % n’ont reçu qu’une seule dose. On présume que la plupart vont recevoir leur deuxième dose sous peu, motivés par le désir de pouvoir sortir un peu. Ou, en fait, de pouvoir entrer quelque part… En attendant, ils sont environ 5 fois plus susceptibles d’être hospitalisés que les Québécois vaccinés deux fois. (Pour les non-vaccinés, c’est plus de 30 fois.)

Ça laisse 70% de Québécois adéquatement vaccinés. C’est excellent à l’échelle de la planète, mais ça laisse un réservoir considérable de propagation pour le très contagieux variant Delta.

Ok docteur, mais ça laisse combien de non-vaccinés? Parce que si ça baisse d’un côté, ça devrait monter de l’autre, non?

En effet.

Mardi, le premier ministre a dit qu’il n’accepterait pas que les 13% de Québécois non-vaccinés puissent empêcher tous les autres « d’avoir un certain retour à la normalité ».

(D’ailleurs, comme on le voit présentement, ce 13% est suffisant pour nourrir la hausse actuelle des hospitalisations, qui menace même de causer à nouveau du délestage à Montréal et Laval.)

Sauf que c’est plus que 13 %.

Le Québec compte un peu plus d’un million d’enfants de 11 ans et moins. Lorsqu’on les inclut dans le calcul, les « zéro dose » ne représentent pas 13 %, mais bien 24 % de la population du Québec, comme le montre le graphique qui chapeaute ce billet.

Ou, si on préfère, ça donne un peu plus de 2 millions de non-vaccinés sur notre population de 8,6 millions d’habitants.

Pour le virus, c’est un réservoir considérable.

C’est pour ça que le vrai chiffre qu’on doit garder en tête, c’est bien c’est 24 % de Québécois non-vaccinés, même si on ne peut pas encore vacciner tout le monde, même si notre taux de vaccination est excellent.

Le virus ne se répand pas au mérite. Il va simplement là où il le peut.

P.S. Les enfants ne peuvent pas encore être vaccinés, mais ils peuvent puissamment contribuer à entretenir la circulation du virus chez les adultes vaccinés et non vaccinés. Le Delta est aussi plus dangereux pour les enfants que les variants précédents, comme je le rappelle dans ce billet.

-30-



Catégories :Covid-19

Tags:,

3 réponses

Rétroliens

  1. Mercredi 8 septembre 2021 - Revue de presse de l'AMOM - Association des médecins omnipraticiens de Montréal
  2. Wednesday, September 8th 2021 – AMOM Press Review - Association des médecins omnipraticiens de Montréal
  3. 13 % de non-vaccinés ?… Plutôt 24 % ! | Blog.CarlRobitaille.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.