Les Québécois, Angus Reid et le racisme

Source : Angus Reid

Lors du débat de jeudi, la modératrice du débat, Shachi Kurl, a laissé entendre que les Québécois ont un problème de racisme, ce qu’ont dénoncé les chefs de tous les partis fédéraux.

Par un heureux hasard, Mme Kurl est la présidente de l’Institut Angus Reid, une firme de sondages qui a récemment pris le pouls des Canadiens sur leurs attitudes envers la diversité culturelle et le racisme.

Deux affirmations soumises au sondés abordent le sujet sans détour.

La première:

« Le fait que notre population inclut plusieurs personnes d’origines raciales diverses fait du Canada un meilleur pays. »

La seconde:

« Si j’avais le choix, je préfèrerais que mes voisins immédiats aient la même couleur de peau que moi. »

83 % des Québécois sont d’accord avec la première affirmation, et 19 % avec la seconde.

La moyenne canadienne est respectivement de 85 % et 18 %. La marge d’erreur du sondage est de 2,2 %

***

Je ne sais pas si le Québec a un problème de racisme, mais il semble que les autres Canadiens aient le même problème.

Par contre, j’ai remarqué qu’il était impossible d’avoir une version française du sondage sur le site de l’entreprise présidée par Mme Kurl.

Je ne suis pas certain du terme à utiliser pour qualifier cet état de fait. Mais pour une entreprise qui prétend s’intéresser à comprendre l’ensemble de la société canadienne, ignorer près du quart de sa population ne fait pas preuve d’une très grande ouverture.

Paul Journet, de La Presse, aborde aussi le sujet dans cette chronique.

-30-



Catégories :Uncategorized

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.