Oui, le Québec manque de médecins (le Canada aussi)

Cité dans un reportage apocalyptique décrivant (avec justesse) le gouffre au bord duquel se trouve notre système de santé, l’ex-ministre de la Santé, Gaétan Barrette affirme que le Québec ne manque pas d’infirmières et de médecins, et qu’ils sont seulement mal utilisés.

C’est vrai que le Québec devrait avoir suffisamment d’infirmières pour ses besoins. Il en a bien plus que l’Ontario et que la moyenne canadienne aussi, en tout cas, et se classe dans la bonne moyenne des pays riches.

Mais en ce qui a trait aux médecins, M. Barrette a tort.

Ce n’est pas la première fois qu’il tient ce discours. En 2016, alors qu’il était toujours ministre de la Santé, M. Barrette estimait que Québec comptait 2000 médecins de trop.

En 2017, il a réduit le nombre le nombre d’admissions en médecine afin d’éviter de former trop de « médecins chômeurs ». Des centaines de milliers de Québécois attendaient déjà pour un médecin famille (ça ne s’est pas amélioré…)

Il est exact que le Québec compte plus de médecins que le reste du Canada et qu’il ne les utilise pas toujours de façon optimale, notamment en obligeant les médecins de famille à passer un certain temps à l’hôpital (ou accomplir des tâches équivalentes à la place).

Sauf que… le Canada est l’un des pays développés qui comptent le moins de médecins!

Parmi les pays de l’OCDE – essentiellement un regroupement de pays riches, seules la Turquie, la Pologne, la Corée du Sud et le Japon comptent moins de médecins en proportion de la population que le Canada, comme le montre le graphique chapeautant ce billet.

Le Royaume-Uni, assez peu pourvu en médecins, en a autant que le Québec, mais ce chiffre est en hausse, puisque le pays admet beaucoup plus d’étudiants en médecine que nous.

La France a 10% de médecins de plus que le Québec en proportion de sa population. L’Australie, l’Italie et l’Espagne, 30 % de plus. Le Danemark, la Suède, la Suisse et l’Allemagne, 40 % de plus. L’Autriche, pas loin du double!

Le résultat nous est familier : parmi des pays comparables, le Canada est dernier pour l’accès à un médecin de famille, l’attente pour un spécialiste, l’attente pour une chirurgie élective (non urgente), et dernier évidemment pour l’attente à l’urgence. À tout seigneur, tout honneur, le Québec fait baisser la moyenne canadienne dans toutes ces catégories.

La médecine de corridor est une invention bien canadienne. En Colombie-Britannique, un restaurant Tim Hortons a déjà servi d’extension pour une urgence débordée.

En somme : le reste du Canada fait moins pire que le Québec avec un nombre limité de médecins, mais ça ne signifie pas que l’accès aux soins y est formidable.

D’autres facteurs n’aident pas à l’accès aux soins, mais le petit nombre de médecins dont nous disposons est sans aucun doute l’un d’eux.

M. Barrette a beau tenir à défendre son héritage en tant qu’ex-ministre de la Santé et ex-président de la Fédération des médecins spécialistes, la réalité a la tête encore plus dure.

-30-



Catégories :Santé

4 réponses

  1. Il y a beaucoup de médecin au Québec mais plusieurs millions d’heures gaspillées à remplir des formulaires et à faire des tâches cléricales
    puis depuis les hausses de rémunération de Couillard Barrette les md et spécialistes prennent double de jours de congés ou de vacances annuelles au lieu de gagner plus pour payer plus d’impôts , même comme travailleurs autonomes , ainsi peu travaillent au delà de 200 jours par année considérant 125 jours de congé fds et fériés ça laisse 40 jours de vacances soit 8 semaines complètes …Certainement les plus jeunes peuvent prendre 30 jours par an pendant quelques années pour des études de spécialisation à l’étranger.

Rétroliens

  1. La rémunération des médecins, encore – Le blogue de Patrick Déry
  2. Le Québec devrait-il «importer» des médecins? – Le blogue de Patrick Déry
  3. Où doit-on envoyer les nouveaux médecins de famille? (2) – Le blogue de Patrick Déry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *